Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 17:25

 

 

Vincent Philippe est né le 24 mai 1940 à Lausanne. Il mène de front les carrières de journaliste, correspondant à Paris des quotidiens La Tribune de Genève et 24 Heures, d’essayiste et de romancier.


Dans son second recueil de nouvelles, Ne dure qu’un instant, publié aux Éditions de l’Aire en 2010, Vincent Philippe décline avec un style pointilliste, coloré et sensuel et par petites touches sensibles et délicates, la question du désir, qu’il décline en une grande variété de tableaux ; tendres, drôles, légers, anxieux ou épicés. Chaque fois, le point de vue change.

Un grand merci à Vincent Philippe ainsi qu’aux Éditions de l’Aire pour leur autorisation.

Partager cet article

Repost 0
Published by Esperiidae - dans litteratureaudio
commenter cet article
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 16:18

SÉGUR, Comtesse (de) – Quel amour d’enfant ! | Litterature audio.com

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Esperiidae - dans litteratureaudio
commenter cet article
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 17:07

Mise à jour au 16.02.2015

 

PHILIPPE, Vincent – Service militaire | Litterature audio.com

 

 

 

ANDREÏEV, Léonid – Histoire de Sergueï Pétrovitch | Litterature audio.com

 

 

 

ANDREÏEV, Léonid – La Mordeuse | Litterature audio.com

 

 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Esperiidae - dans litteratureaudio
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 10:33

Donneuse de voix : Esperiidae | Durée : 38min | Genre : Nouvelles


Léonid Andreïev

Léonid Andreïev était un journaliste et écrivain russe (1871-1919). D’une acuité exceptionnelle et d’une lucidité effrayante, il saisissait les facettes de l’âme et les monstruosités de la vie avec une perspicacité et une justesse effroyable. Mais il ne sortit pas indemne de ses observation de l’esprit humain. Alcoolique, révolté, hypersensible, Leonid dut se battre avec ses démons. Le succès ne le lâcha pas jusqu’en 1909, puis ce fut le déclin et l’oubli. Leséditions José Corti ont entrepris la publication de l’intégralité de l’œuvre narrative de Léonid Andreïev (Andreyev). La traduction est assurée par Sophie Benech.

À Sabourovo figure dans le volume Le Gouffre. Avec l’aimable autorisation deséditions José Corti.

Sans titre 2

Partager cet article

Repost 0
Published by Esperiidae - dans litteratureaudio
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 10:29

Après Faiseur de rêve et Papier de soi, je vous propose d’écouter la sixième lettre,

« M » comme Mur invisible, un texte aussi court que grinçant…

Sans titre 2

Partager cet article

Repost 0
Published by Esperiidae - dans litteratureaudio
commenter cet article
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 16:26

Donneuse de voix : Esperiidae | Durée : 1h 54min | Genre : Contemporains

la fanee

Thomas Sandoz, écrivain suisse-romand né en 1967, raconte d’une manière touchante et juste ses observations des difficultés de vivre son adolescence dans l’univers rude, viril et sauvage d’une région rurale. Ce récit, écrit sous forme de courts paragraphes, fait penser à une série de diapositives projetées sur un écran noir. Une succession de négatifs – le mot est choisi – pour raconter la longue descente aux enfers d’une adolescente tourmentée, mal dans sa peau, mal dans cette vie de campagne rêche, de terre et de roche, aux habitants à l’image des paysages ; fiers et abruptes. Sachons-le tout de suite, elle ne s’en sortira pas…

Ce récit a reçu le prix Gasser en 2008 ainsi que le prix Auguste Bachelin en 2009. Il a été présenté dans différentes classes de lycée. Je remercie infiniment Thomas Sandoz et les éditions G d’encre, qui ont consenti avec gentillesse et amabilité à la publication de ce récit.

Sans titre 2

Partager cet article

Repost 0
Published by Esperiidae - dans litteratureaudio
commenter cet article
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 19:41

Livre audio gratuit publié le 19 septembre 2014. PIDOUX, Gil – La Sorcière de Barcelone 2 commentaires

Donneuse de voix : Esperiidae | Durée : 13min | Genre : Nouvelles

Les Veuves

Gil Pidoux (1938) consacre sa vie au théâtre : comédien, metteur en scène, adaptateur et encore décorateur. Il a également écrit de nombreuses pièces pour la scène ou la radio. Et ce n’est pas tout, Gil Pidoux est également peintre et poète.
Après La Lettre d’AustralieLa MuetteLa Femme du peintreLe Déménagement et La Comédienne, je vous propose de découvrir à présent La Sorcière de Barcelone.

Je remercie infiniment Gil Pidoux, qui a consenti avec amabilité et générosité à la publication de quelques unes des nouvelles de son recueil Les Veuves. Avec l’aimable autorisation des Éditions Au Plaisir de Lire.

La Sorcière de Barcelone.

Partager cet article

Repost 0
Published by Esperiidae - dans litteratureaudio
commenter cet article
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 14:50

« F » comme « Faiseurs de rêves ». Emilie Salamin-Amar signe là un témoignage de

 

gratitude envers la gente masculine, au parfum un tantinet provocateur…


 

http://www.litteratureaudio.com/img/faiseurs_de_reves.jpg

 

 

Un grand merci à Émilie pour sa gentillesse et pour la confiance qu'elle m'accorde en m'autorisant à enregistrer quelques uns de ses textes

 Je vous laisse donc découvrir la nouvelle Faiseurs rêves

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Esperiidae - dans litteratureaudio
commenter cet article
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 16:55

Papier de soi

Née le 29 février 1948 à Paris, elle part vivre à l’âge de cinq avec sa famille à Casablanca au Maroc. Elle aura l’occasion durant sa vie d’entreprendre de nombreux voyages, qui lui apporteront une belle richesse culturelle et une grande ouverture d’esprit. A l’âge de sept ans, elle perd sa mère.

 Française d’origine, suissesse par le mariage et de cœur, Émilie Salamin-Amar réside maintenant en Suisse depuis 35 ans.

Emilie est une personne assez exceptionnelle! C’est en 2002 qu’elle se décide pour l’autoédition, lorsqu’elle répond à une invitation de France-Inter ; leur envoyer une narration de ses rêves. Son texte est choisi en 5000 ! France-Inter lui demande alors auprès de quelle maison elle est éditée…

Et la voilà donc partie pour l’aventure de l’auto-édition.

 

Papier de soi, encre d’ailleurs

est un recueil de 26 textes courts, un mélange de petits sketchs, de récits philosophiques et d’histoires drôles, publié aux éditions Planète LilouL’esprit badin, Émilie Salamin-Amar s’est amusée à décliner l’alphabet avec la première lettre des 26 titres qui composent son recueil.

 

Seizième lettre de l’alphabet, le « P », comme Papier de soiLa nouvelle que je vous propose de découvrir ici est le 16ème texte du recueil. Une délicieuse petite note, tendre et spirituelle, adressée à un petit d’homme.

Je remercie infiniment Émilie Salamin-Amar qui a consenti avec amabilité et générosité à ce que j'enregistre quelques-uns des textes de son recueil Papier de soi.

Un grand merci à Émilie pour la confiance qu'elle m'a accordé

Je vous laisse donc découvrir la nouvelle Papier de soi

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Esperiidae - dans litteratureaudio
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 09:23

 

YVARS, Alain – Un Aquarium Géant (Sur La Série De Peintures À L’huile « Les Nymphéas »)

Donneuse de voix : Esperiidae | Durée : 14min 

Claude Monet - Les Nymphéas (Détail)

Après "L'église d'Auvers" et "Un poète des flots", voici un troisième texte d' Alain Yvars.

Les onze dernières années de la vie de Claude Monet vont être consacrées à cette œuvre ultime destinée au musée de l’Orangerie, appelée ses « Grandes Décorations » : Les Nymphéas. Malgré sa vue défaillante, il ne cessera de peindre par tous les temps l’étang proche de sa maison à Giverny où il s’est fait construire exprès un atelier géant. Le critique Roger Marx rapporte des propos de Monet : « Un moment, la tentation m’est venue d’employer à la décoration d’un salon ce thème des nymphéas : transporté le long des murs, enveloppant toutes les parois de son unité, il aurait procuré l’illusion d’un tout sans fin, d’une onde sans horizon et sans rivage. »

Les panneaux qui entourent aujourd’hui les deux salles ovales du musée de l’Orangerie sont un hymne à la beauté proclamé par un homme vieillissant.

Un grand merci à Alain pour la confiance qu'il m'a accordée

pour l'enregistrement de ses textes

Je vous laisse découvvrir le texte I C I

Partager cet article

Repost 0
Published by Esperiidae - dans litteratureaudio
commenter cet article

Antre ciel ether :

L'ESPACE JEUX 

ou

LES SPASMES JE

________________________

 

Retour à l'accueil

 

Licence Creative Commons