Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

L’œuvre d’Alexandre Voisard est florissante et infiniment variée. Plein d’humour et de dérision, narrateur extraordinaire, c’est un homme qu’il fait bon lire,  mais aussi écouter. Il est presque impossible de ne pas trouver son bonheur, parmi la diversité de ses œuvres.

 

Avant de vous présenter sa biographie, j’aimerais citer quelques passages pris dans ses textes, au hasard de mes préférences, et qui ne représente  qu'une infime partie de la diversité et de l'intérêt de ses écrits...


« Elle se dit qu’il vaudrait mieux ne jamais aimer personne. On passerait à côté des malentendus et des dégâts. Quoi qu’on fasse, l’un des deux finit mutilé au bout du harpon » - L’année des treize lunes , qui a fait l'objet d'une adaptation cinématographique par Bertrand Theubet qui en tire le film intitulé Le Cri du Lézard, sorti à l'écran en 1988.


« … Qu’est-ce qui, plus que le loup poursuivit par l’hiver, fait courir si loin le poète » - Petite marche de nuit


« Si je suis tendrement reconnaissant à mon père, aujourd’hui, c’est que jamais, alors, il ne m’éconduisit, jamais il ne laissa une de mes questions sans réponse. » - L’été

 

Biographie : (source : http://www.campiche.ch/pages/auteurs/Voisard.html)

Né en 1930, d’un père instituteur et d’une mère d’origine franc-montagnarde, Alexandre Voisard, après des études hachées, a pratiqué divers métiers dans le théâtre, les postes, l’industrie, la librairie.
Après un bout de carrière politique (il a été délégué aux Affaires culturelles de la République et Canton du Jura et vice-président de la Fondation Pro Helvetia), il s’est retiré dans le village natal de sa compagne, Courtelevant, en France voisine, juste au-delà de la frontière, où il se consacre désormais entièrement à l’écriture. Affublé tour à tour d’épithètes réductrices telles que «poète politique», «poète de l’amour» ou «poète de la nature», il les récuse toutes même s’il est fier d’avoir été de ces «poètes de la libération» du Jura. Il lui arrive d’affirmer avoir été aussi «le premier poète écologiste après saint François d’Assise». Poète donc avant toute chose
(Liberté à l’aube; La Claire Voyante; Les Rescapés; Toutes les vies vécues; Le Dire et le Faire; Une enfance de fond en comble), il est aussi un conteur subtil et ironique (Louve; Un train peut en cacher un autre; L’Année des treize lunes; Maîtres et valets entre deux orages).
Il a été appelé, dès 1990, à siéger parmi les trente membres de l’Académie Mallarmé, à Paris. Dans une interview, il confiait que son rêve d’enfant était de «devenir un grand musicien»?
La parution de
L’Intégrale d’Alexandre Voisard, en huit volumes, sous la direction d’André Wyss, a débuté au printemps 2006 et s’est terminée au printemps 2008. Alexandre Voisard a reçu, en septembre 2008, le Prix Édouard-Rod.

 

Bibliographie : (Wikipedia)

  • Écrit sur un Mur, Ed. des Malvoisins, Porrentruy, 1954
  • Vert Paradis, Ed. des Malvoisins, Porrentruy, 1955
  • Chronique du guet, Ed. Mercure de France, Paris, 1961
  • Liberté à l'aube, Ed. des Malvoisins, Porrentruy, 1967
  • Les Deux Versants de la solitude, Cahiers de la Renaissance vaudoise, Lausanne, 1969
  • Louve, Ed. Bertil Galland, Lausanne, 1972
  • La Nuit en miettes, Ed. Bertil Galland, Lausanne, 1975
  • Je ne sais pas si vous savez, Ed. Bertil Galland, Vevey, 1975
  • Un Train peut en cacher un autre, Ed. Bertil Galland, Vevey, 1979
  • La Claire Voyante, poèmes, Ed. Bertil Galland, Vevey, 1981
  • Les Rescapés et autres poèmes, Éditions de l'Aire, Lausanne, 1984
  • L'Année des treize lunes, Éditions de l'Aire, Lausanne, 1984
  • Toutes les vies vécues, Ed. Empreintes, Lausanne, 1989
  • Le Dire Le Faire, Ed. Empreintes, Lausanne, 1991
  • Maîtres et valets entre deux orages, Ed. Bernard Campiche, Yvonand, 1993
  • Une enfance de fond en comble Ed. Empreintes, Lausanne, 1993
  • Le Repentir du Peintre Ed. Empreintes, Lausanne, 1995
  • Le Déjeu, Ed. Bernard Campiche, Yvonand, 1997
  • Au rendez-vous des alluvions, Ed. Bernard Campiche, Orbe, 1997
  • Sauver sa trace, Ed. Bernard Campiche, Orbe, 2000
  • Quelques fourmis sur la plage, Société jurassienne d'Emulation, Porrentruy, 2001
  • Fables des orées et des rues, Ed. Bernard Campiche, Orbe, 2003
  • L'Adieu aux abeilles et autres nouvelles, Ed. Bernard Campiche, Orbe, 2003
  • Le Mot musique ou l'Enfance d'un poète, Ed. Bernard Campiche, Orbe, 2004
  • De Cime et d'abîme, Éditions Seghers, Paris, 2007
  • L’Intégrale de ses œuvres a été réuni en six volumes en 2006-2007 chez Bernard Campiche
  • La poésie en chemins de ronde, Ed. Empreintes, Chavannes-près-Renens, 2010
  • Autour de liberté à l'aube. Correspondance 1967-1972, Alexandre Voisard et Maurice Chappaz, Ed. des Malvoisins, Fontenais, 2010

Distinctions  

  • Prix du Jura libre 1967
  • Prix Schiller 1969, 1993
  • Prix Max Jacob 1995
  • Prix du Canton de Zurich 1982
  • Prix des arts, des lettres et des sciences du canton du Jura pour la législature 1987-1990 (1991)[8]
  • Prix Alain Bosquet 2011 pour l'ensemble de son oeuvre

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Antre ciel ether :

L'ESPACE JEUX 

ou

LES SPASMES JE

________________________

 

Retour à l'accueil

 

Licence Creative Commons