Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 12:21

Quelques fins foulards de brouillard

 S’accrochent

Aux longs doigts tors des arbustes dénudés

 

L’eau vert de chrome

Qui rampe, tranquillement

Entre les herbes gelées

Réfléchit en mille aiguilles de jaune persan

Les quelques flèches d’orpiment

Que le soleil tire à travers le frima

 

Eclats de mire

Romance visuelle

 

Je marche à pas lents

Dans le vierge silence

Pour déguster chaque accord

Du crépitement des herbes, se fripant

Sous cette contemplative foulée

Et écoute résonner, dans l’éther de l’hiver

Ce frais froissement de brindilles gelées

 

Eclats d'ouïr

Romance spirituelle

 

Comme pour me punir de mon indécente

Invasion

La bise pince mes oreilles

De son bec de givre

Et picore mon visage

 

Eclats de rire, muet

Euphorire

Nuée d’ample heure, omniconscience

S’échappe d’entre les lèvres

De mon âme, alambique

De Beau de Vie

 

- 05.01.2011 -

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Esperiidae - dans Plumes d'éther
commenter cet article

commentaires

Alain 07/01/2011 10:06



En amoureux des couleurs comment ne pourrais-je pas remarquer ce paragraphe superbe : « L’eau vert de chrome qui rampe
tranquillement entre les herbes gelées réfléchit en mille aiguilles de jaune persan les quelques flèches d’orpiment que le soleil tire à travers le frima ».


 



couge Philippe 05/01/2011 13:24



Très belle évocation, pleine d'un lyrisme revisité


 


et meilleurs voeux pour cette année qui s'ouvre avec de si jolis vers



Antre ciel ether :

L'ESPACE JEUX 

ou

LES SPASMES JE

________________________

 

Retour à l'accueil

 

Licence Creative Commons